ChronoSync :

A. Présentation rapide :

Son icône :

ChronoSync

Site de l'éditeur : econ

Payant : oui - non

Traduction : oui - non (fichier d'aide complet)

version démo : oui - non (version limitée en nombre de fichiers - on peut demander par mail à obtenir une version débridée)

Interface :

B. Introduction :

Chronosync d’Econ Technologies est un logiciel avancé de synchronisation.
Il fonctionne à bas bruit sur le Mac et déclenche, de façon programmée ou manuelle, des opérations de synchronisation uni ou bilatérales.

Les critères d’action sont nombreux et particulièrement efficaces.

L’énorme avantage de ce logiciel est la possibilité de monter les volumes à synchroniser automatiquement , et de programmer ainsi des sauvegardes ne nécessitant aucune manipulation.
Chronosync est donc capable de monter une image disque, un disque distant, puis de les éjecter après le travail.

Une autre option intéressante est de programmer une synchronisation au montage d’un disque (clef USB).
Et il sait créer des sauvegardes bootables.

Il saura synchroniser en bilatéral, mais aussi archiver les documents ainsi remplacés. Un Time Machine de la synchronisation..

Bref, vous l’aurez compris, ce logiciel a ma préférence.

ChronoSync

 

C. En détail :

Après avoir utilisé l’installateur prévu (désinstallateur fourni), on lancera le logiciel (installé dans Applications)

interface

1. Un petit tour vers les préférences s’impose :

Préférences

Parmi les options les plus importantes, on cochera d’afficher le menu (pour pouvoir lancer manuellement une sauvegarde programmée)
Il est possible de programmer le réveil du système pour synchroniser.
Notez que le logiciel va travailler tout seul, et peut vous envoyer un message (y compris un mail) en cas de souci.

2. Présentation de la fenêtre

Les boutons parlent d’eux-mêmes

3. Préparer une synchronisation

-a. Nous allons d’abord faire un tour dans la configuration :

1) on fait soit glisser la cible, soit on la sélectionne

Si l’un des dossiers est sur un volume « montable » (disque réseau, disque externe, mais aussi image disque), on clique sur Options pour activer le montage/démontage automatique

Notez que vous pouvez même créer activer une session avec nom d’utilisateur (par exemple si vous sauvegardez sur un autre mac).

2) Sens de la synchronisation :

ici, pas moins de 9 possibilités !

(Description issue du manuel en français du logiciel)

Sauvegarde de gauche à droite.

La cible gauche sera contrôlée en cas de modification et comparée à la cible droite. Toute modification détectée est copiée sur la cible de droite.

Sauvegarde de droite à gauche

La cible droite sera contrôlée en cas de modification et comparée à la cible gauche. Toute modification détectée est copiée sur la cible de gauche.

Synchronisation bidirectionnelle

Les deux cibles seront contrôlées en cas de modification. Toute modification détectée sera copiée sur la cible opposée.

Sauvegarde en aveugle de gauche à droite

La cible gauche sera contrôlée en cas de modification. Toute modification détectée est copiée sur la cible de droite. Important : si un fichier de la cible de droite est modifié ou supprimé, il n’est pas remplacé par le fichier correspondant de la cible de gauche sauf si ce dernier a été modifié.

Sauvegarde en aveugle de droite à gauche

La cible droite sera contrôlée en cas de modification. Toute modification détectée est copiée sur la cible de gauche. Important : si un fichier de la cible de gauche est modifié ou supprimé, il n’est pas remplacé par le fichier correspondant de la cible de droite sauf si ce dernier a été modifié.

Mise en miroir de gauche à droite

Les fichiers sont uniquement copiés de gauche à droite. Si un fichier d’une des deux cibles est modifié, le fichier de gauche remplace le fichier de droite.

Mise en miroir de droite à gauche

Les fichiers sont uniquement copiés de droite à gauche. Si un fichier d’une des deux cibles est modifié, le fichier de droite remplace le fichier de gauche.

En résumé :

À cela s’ajoutent 2 réglages supplémentaires :

En activant ces cases, on a alors une sélection supplémentaire (sur la Cible ou sur les 2 dossiers en cas de synchro bilatérale)

Il sera possible de stocker les fichiers supprimés dans l’archive, de les supprimer directement ou de les placer dans la Corbeille.

-b. Les Options

Ici, on pourra exclure les fichiers invisibles (DS_Stores) et demander à décomposer ou non les paquets (attention cette option est à réserver à certains cas, par exemple les fichiers Numbers et Pages par exemple ne supportent pas bien cette option)
La préservation des commentaires et des ACL est utile entre macs, mais ne sera pas activée si la cible sur un disque non HFS.
Noter que le logiciel est capable de suivre les alias, c'est-à-dire aller chercher le dossier cible de l’alias (à utiliser avec grandes précautions)

Pour ce qui est de l’archivage, on limitera le nombre d’archives, avec ou sans purge temporelle.
Noter que l’on peut compresser ces fichiers pour limiter l’espace utilisé.

Les déclencheurs de synchronisation sont parfaitement paramétrables : simple critère temporel, ou bien prise en compte des autres critères comme les modifications des autorisations.. Élémentaire avec attributs est déjà très bien.

Enfin, on ajoutera des notifications par email pour avertir des erreurs ou des actions programmées, et l’utilisateur averti pourra ajouter des scripts à suivre avant et après synchro.

-c. Les règles

Pour l’utilisation classique, il n’y a pas de modifications à faire. Les règles permettent de définir ce qui sera examiné par Chronosync. Si un fichier ne valide pas une règle, il sera exclu de la synchronisation.
Pour plus de détails, je vous encourage à vous reporter à l’aide du logiciel.

-d. L’analyse :

Ici vous allez pouvoir visualiser ce qui va être copié ou supprimé.

Un clic droit sur l’icône d’encadré en rose ci-dessus va permettre d’exclure le fichier de la synchronisation, ou bien de forcer sa copie.

L’affichage se met à jour en temps réel. Si vous apportez des modifications à l’un des dossiers, vous verrez apparaître rapidement les nouveautés.

La sélection d’un élément de la liste affiche des informations (permet une comparaison entre les 2 versions)

4. La synchronisation

Lors de la synchronisation, si le logiciel bute sur un élément qui va être remplacé par une copie plus ancienne, il vous demandera que faire.
Il affichera ainsi tout élément posant problème.

Une fois la synchronisation terminée, vous obtenez un récapitulatif :

Si un élément a été supprimé d’une des sources, il apparaît ainsi :

5. Les éléments archivés

Les éléments remplacés/supprimés (si vous en avez activé l’archivage) seront disponibles dans un dossier nommé « Archived items »

Et vous pouvez les restaurer en utilisant la rubrique « archive » (il faut sélectionner la cible concernée)

Un clic droit amène le bouton de purge ou de restauration.

6. Enregistrer et programmer

Vous pouvez enregistrer votre "synchroniseur" où vous le souhaitez (personnellement, je les regroupe dans un dossier)

Pour programmer un évènement, il suffit de sélectionner le bouton du menu adéquat

On peut au choix synchroniser au démarrage de Chronosync (ouverture de session), à sa fermeture (fermeture de session),
mais aussi au montage d’un volume (cible ou Source au choix), ce qui est pratique pour les clefs USB par exemple.
Viennent ensuite les éléments classiques.

On pourra sélectionner plusieurs jours discontinus (maintenir la touche CMD enfoncée) et des horaires précis.

Ici je sauvegarde les lundis, mardis, mercredis et vendredis à 9 h 30 et 14 h 30

Vous pouvez tout de même lancer manuellement la synchronisation en utilisant le menu :

Vous pouvez également afficher le programmateur pour activer ou désactiver un élément, le supprimer, l’éditer...

Le programmateur est débrayable.

7. Regrouper

Si vous avez plusieurs fichiers séparés de synchronisation, vous pouvez les regrouper en  » conteneur « (menu Fichier>Nouveau>Conteneur)

Il suffit d’y faire glisser les éléments indépendants et de le programmer lui aussi afin de lancer toutes les synchronisations en même temps.

Je ne détaillerais pas ici la fonction de copie bootable qui revient finalement à faire un clone avec mise à jour incrémentale.

D. Conclusion

À mon avis, la Roll Royce de la synchronisation !

 

Bookmark and Share

Publicité :

Apple store :

MacWay :

RSS des offres de réductions MacWay

 

Twitter :

retrouvez aussi debutersurmac sur Twitter

twitter