Réseau (2): Piloter une machine à distance

Reseau

Dans ce chapitre nous verrons comment

Menu des pages consacrées au réseau:

  1. généralités (connecter un lecteur réseau, réseau Ad Hoc, changer le nom de son Mac au sein du réseau)
  2. le controle à distance d'un ordinateur (Mac, Pc, CBD)
  3. le réseau Mac-Pc (mise en place, partage de documents et de polices)
  4. le partage des bibliothèque iTunes et iPhoto

Piloter une machine à distance... Utile dans le cadre de la maintenance, mais aussi pour dépanner un utilisateur à distance...
A partir du moment où l’on a plusieurs machines sur un même réseau, le rêve de piloter et gérer le tout d’un seul poste revient souvent…
Sur Macintosh, il existe bien sür le logiciel Apple Remote Desktop®. Celui-ci permet une gestion totale à distance d’un grand nombre de machines...Certes utile pour un professionnel, cela reste un investissement un peu lourd pour un particulier qui souhaiterait juste surveiller les activités de ses enfants, ou aider à la réalisation d’une tâche un autre utilisateur.
Et bien en fait, c’est possible pour pas un rond, au seul prix de prendre un peu de temps pour bien tout paramétrer..


D’autre part, il est également possible de piloter un PC sous XP qu’il soit pro ou pas! Mais j’aborderais ceci dans le prochain chapitre...
Par ici, suivez le guide!

Distinguer tout d’abord:
Le viewer est celui qui observe et éventuellement controle
Le serveur est celui qui est observé et/ou contrôlé..

 

A. De mac à Mac : controler un Mac à distance

1. Si votre Mac est équipé de Mac OS X 10.5 Leopard ou d'une version plus récente :

Reportez vous à la page à la page Partage de fichiers et d'écrans

Leopardlogo

 

2. Si votre Mac est équipé d'un Mac OS X antérieur à Leopard (ex : Tiger)

S’équiper d’un logiciel de contrôle..il en existe plusieurs en open source. Je vais choisir Chicken of the VNC qui est réellement simple d’emploi. Pour cela, rendez vous sur ce site

logo de Chicken of the VNC


Une fois rapatriée l’image, glissez la dans le dossier Applications du mac qui va contrôler.

Sur l’observé:

Rendez vous maintenant sur le mac qui va être observé. Dans Préférences système, Onglet Partage, il faut activer simplement “APPLE REMOTE DESKTOP”.
Une nouvelle page apparaît demandant de choisir les comptes à administrer (on coche devant le nom). A ce moment là, on a accès à des réglages fins de contrôle, qui parlent d’eux même…

Que faut il cocher? Si il ne s’agit que d’observer: la case observer éventuellement en signalant que l’on observe (une petite icône apparaît dans la barre de menu ).
Pour réellement prendre le contrôle total, il faut cocher:
-Ouvrir et quitter des applications
-Modifier les réglages
-Supprimer et remplacer des éléments
-Redémarrer
-Copier
-Observer

mot de passe?

On peut également souhaiter qu’il y ait ou non une invite de prise de main à distance (lorsque l’on envisage le “dépannage” à distance).
Le mot de passe est fortement recommandé!
Une précision tout de même: en cas de prise de contrôle à distance, l’utilisateur qui est face à l’écran conserve le pilotage clavier/souris et celui qui prend la main aussi. Ce qui veut dire que si l’on ne s’entend pas bien, chacun va bouger à sa manière et cela risque d’être bien difficile de faire quelque chose de constructif!. Dans ces cas là, une petite conversation par iChat permettra de s’entendre sur celui qui pilote….
Une fois ces réglages effectués, on valide et on retrouve donc partage activé avec une adresse d’accès..
Noter que le bouton arrêter permet de stopper la prise de contrôle..

Sur l’observeur:

Lancer Chicken, cliquer sur la petite croix pour ajouter un serveur. Dans la case “SERVEUR”, entrer l’adresse ethernet notée sur le mac à contrôler. Puis noter le mot de passe (cocher “enregistrer” si vous ne voulez pas le retaper à chaque fois). Si il ne s’agit que d’observer, sans contrôle de souris ou clavier, cocher “observer”, sinon, c’est tout. Cliquer sur connecter.

Chiken

Et là, savourez! Pour arrêter, il suffit de fermer la fenêtre. Pour recommencer, remettre Chicken au premier plan, et Fichier>Ouvrir une connexion.

Manifestement, Léopard® (MacOs 10.5) intégrera une option de prise de contrôle par iChat. Cela remettra en cause la technique du dépannage uniquement puis qu’il faudra avoir une personne en face de chaque ordinateur… Chicken a donc de beaux jours devant lui...

 

2-De mac à Pc: controler un Pc à distance

Il faut distinguer 2 possibilités: Il s’agit d’un système d’exploitation professionnel (par exemple XP pro, windows 2000) ou non (windows 98, XP version familiale).

Dans tous les cas, la procédure que je vais indiquer marche. Néanmoins, en cas de système “professionnel”, il existe une possibilité logicielle un peu plus performante, fournie directement par Microsoft et contenu dans la suite Office pour mac®: “connexion à distance”. C’est une version mac du logiciel de “connexion de bureau distant” fourni sur PC, et qui marche très bien.

Je vais ici m’intéresser aux systèmes dit “familiaux” donc non supportés par le logiciel de Microsoft…

Sur le mac:

On ne change par une équipe qui gagne et l’on gardera Chicken of The VNC qui a l’énorme avantage d’être dans la langue de Molière...

logo de Chicken of the VNC

Les réglages sont identiques à ceux décris dans la premier chapitre. L’adresse IP à renseigner sera à récupérer en survolant l'icône de VNC dans la barre de tâches de Windows (voir la dernière capture).


Sur le PC:

Nous avons donc besoin d’un logiciel qui permette la prise de contrôle à distance. Pour cela, je vous propose un projet open-source disponible suivant mon lien: VNC.
Sur la page de téléchargement (vous n’êtes absolument pas obligés de vous inscrire pour récupérer l’archive), nous nous contenterons de la version “free” ci-dessous (en zip ou exécutable, peu d’importance).

Une fois l’application rapatriée, lancer l'installation. Il est intéressant de signaler qu’elle contient à la fois le Viewer et le Serveur. Il faut donc choisir ce que l’on veut installer…

Pour notre sujet, on décochera VNC Viewer...

Il existe 2 types de “Serveur”: celui qui va se lancer au démarrage du PC (appelé “Service mode”), et celui qui ne sera lancé qu’à la demande d’un utilisateur (“User mode”). Si c’est le premier que vous souhaitez, laissez les options cochées comme indiquées sur l’image. Sinon, décochez le tout. Il suffira d’aller dans le menu démarrer>tous les programmes>VNC> et de lancer “serveur User” pour obtenir la page de configuration (qui par ailleurs, ne diffère pas de ce qui suit..)

Pour une prise de contrôle totale, laissez donc le mode “service”. Ainsi, dès le bouton d’allumage du PC pressé, vous pourrez afficher l’écran sur votre mac…
Nous arrivons désormais à la page de configuration. VNC est tout en anglais, mais cela ne pose que peu de problèmes, puisque les réglages (pour une utilisation simple comme la nôtre) sont très restreints..
Tout d’abord, cliquer sur Configure pour entrer le mot de passe pour l’accès à la machine (mot de passe qu’il faut taper dans Chicken).. Ce mot de passe peut être différent de celui de votre session (ce qui est d’ailleurs recommandé). Il faudra le taper 2 fois.


Les onglets suivants ne demandent pas vraiment de modifications, sauf à vouloir restreindre l’accès à certaines machines, en y indiquant les adresses IP à autoriser (il suffit de cliquer sur Add…)

Remarquez au passage que le port de connexion est le 5900, qu’il va falloir libérer du pare-feu de Windows (ci-après).

port de connexion

Pour accélérer l’affichage, on peut demander à enlever le papier peint et désactiver les “effets”.

Voilà pour ce qui est de VNC.

Les réglages du pare-feu sont indispensables, sinon, rien ne va marcher..
Direction le Panneau de configuration, rubrique “PARE-FEU”, onglet “Exceptions”.

Cliquer sur “Ajouter un port”. Lui donner un nom et entrer le numéro (5900).
Valider, c’est fini!

 

Pour finir, retour sur le bureau de Windows, pour obtenir rapidement l’adresse IP: il suffit de survoler l'icône VNC qui est apparue.

Ceci étant dit, si le PC est sensé être régulièrement éteint, il vaudrait mieux lui donner une adresse IP fixe.

Pour ce qui est des performances, c’est raisonnable. Bien sûr, l’affichage est saccadé si vous le laissez en millions de couleurs. Mais cela est très suffisant pour mener à bien quelques opérations…
J’ai essayé en ethernet et par airport, les performances ne sont pas si différentes mais tout de même en faveur du filaire…

Bon contrôle à tous!

 

CBD 2-De mac à Pc: controler un bureau à distance (CBD)

Il vous reste un PC? Oui, mais pas n’importe lequel, il s’agit d’un système dit “pro”
Alors là, vous avez de la chance….
Tout d’abord, il faut savoir que les systèmes dit “pro” comportent bien
entendu XP Pro®, mais aussi windows 2000®, mais surtout (et là ça devient plus accessible), les systèmes “WINDOWS MEDIA CENTER”® qui ne sont en fait que des XP Pro au rabais avec une couche logicielle “média center”.
Si tel est votre cas, il existe un système produit par Microsoft qui marche très bien:

“Connexion Bureau à distance”: suivez le guide!

Sur le mac:

Nous allons donc faire des infidélités au Chicken et aller directement télécharger ici, chez Mactopia l’utilitaire nommé CBD (connexion de Bureau à distance).

CBD

Pour cela, faut cliquer en bas de la page, puis faire défiler la deuxième page jusqu’en bas pour prendre le fichier en .Bin.

Sachez que si vous avez Office® pour mac, ce logiciel est sur votre Cd, dans le dossier “Outils complémentaires”..
Une fois que le dossier est dans vos applications, il n’y a plus grand chose à faire....

Sur le PC:

Il faut déjà activer l’autorisation de connexion. Pour cela, direction le Panneau de configuration>Système> onglet “utilisation à distance”. Il faudra cocher “Autoriser l’envoi d’invitations” et “Autoriser les utilisateurs à se connecter”.


Il faut ensuite choisir les utilisateurs ayant droit de se connecter (on clique sur ajouter, on crée ou on choisit un utilisateur + mot de passe, et voilà!).


Logiquement, le pare feu a été modifié par ces réglages.
Il faudra vérifier que l’option “bureau à distance” apparaît désormais dans les exceptions du pare-feu.
Pensez à noter l’adresse IP (si possible fixe) de votre PC.

Retournons sur le Mac:

Lancer CBD. Renseigner l’adresse IP du PC et cliquer sur Options afin d’affiner les réglages...

Dans l’onglet Général,

on rentrera les nom et mot de passe tels que créés sur le PC. Si vous souhaitez mémoriser le mot de passe, il faut cocher “ajouter à la chaîne de clef” (Trousseau).

Dans l’onglet Affichage,

On choisit la taille de l’écran, ainsi que les options de couleur (en 256 couleurs, c’est...juste moche...). Si votre connexion le permet (haut débit) prendre “millions de couleur”.

Justement, c’est dans Performances qu’il faut rentrer ce renseignement. Noter que si vous sélectionnez “LAN”, tout est coché, y compris le fond d’écran. Si vous avez un débit plus médiocre, le fait
de décocher l’arrière plan du bureau et les thèmes peut jouer sur la rapidité. En wifi, cela reste assez fluide, même avec toutes les options.

Les performances sont bluffantes, d’autant que les tâches s’effectueront sur le PC, alors que votre mac gardera toute sa vigueur!


Pour se déconnecter, cliquer pour simplement fermer la fenêtre, un message vous avertira..et voilà!

 

Bookmark and Share

Publicité :

Apple store :

MacWay :

RSS des offres de réductions MacWay

 

Twitter :

retrouvez aussi debutersurmac sur Twitter

twitter