iChat

A. Présentation rapide :

Son icône :

iChat

Qu'es-aco : logiciel de messsagerie instantanée utilisant le protocole AIM

Site de l'éditeur : Apple

Fourni avec Mac Os X

Interface :

interface liste de contact et messages

B. La vidéo :

logo film du PC au Mac (3e partie) iChat : le tutoriel vidéo
Jeudi 10 avril 2008

du PC au Mac: la vidéo

Pour Lire la vidéo (format iPhone) sur le site : cliquer sur l'image ci-dessus

downloadPour télécharger la vidéo en grand format (Apple TV, moniteur) :
Un clic droit sur le bouton ci-contre (ou ctrl-clic) > "télécharger le fichier lié"
ou abonnez-vous au podcast.

C. Présentation :

La messagerie instantanée est devenue presque incontournable de nos jours. Bien sûr, la grande dominante est MSN, mais sur Mac, on utilise avant tout le réseau AIM. Celui-ci n’est PAS compatible MSN, donc iChat ne peut pas permettre de discuter avec des contacts issus de ce protocole, sauf à utiliser Jabber, dont la configuration n’est pas évidente et ne sera pas traitée ici.


1. Créer un compte

IChat ne nécessite néanmoins pas de créer une adresse sur le réseau AIM. Si l’on dispose d’un compte MobileMe, on peut utiliser cette adresse pour se connecter. Mais Apple propose également de créer une simple identité « Mac.com », qui ne sera pas utilisable comme adresse Mail, mais uniquement comme identifiant d’achat sur l’Apple Store, et comme identifiant sur iChat. Ceci facilite les choses car le site d’AIM n’est pas très facile d’accès.

Au lancement d’iChat est proposé de créer un compte :

Créer un compte

Si l’on dispose d’un compte AIM, il suffit d’entrer le pseudo et le mot de passe du compte. Pareil pour ce qui est de MobileMe. Comme il est également possible d’utiliser plusieurs comptes (en même temps), nous allons créer ici un compte « spécial iChat ».

Rien de très compliqué, on choisit un pseudo et un bon mot de passe, il faut renseigner l’identité (rien ne nous oblige à mettre les vrais renseignements), une adresse mail valide, une phrase secrète en cas de perte du mot de passe et enfin le code de validation. Il faut également lire et accepter les conditions générales.

Dès lors, le compte est créé et on se retrouve sur la page de gestion de ce compte particulier. Il suffit de se déconnecter. Aucune coordonnée bancaire ou autre élément personnel n’est requis.

Il suffit alors de retourner dans IChat, de sélectionner le type de compte adéquat et de renseigner les éléments.

Si l’on souhaite ajouter plusieurs comptes, il suffit d’aller dans les préférences d’iChat. Les comptes sont faciles à identifier avec leur icône.

Le compte Bonjour est disponible dès lors que l’on a un réseau interne. Pour celui-ci, il n’y a rien à configurer, il se crée tout seul. Ceci ne va donc pas transiter vers l’extérieur, mais simplement permettre d’utiliser le réseau local pour converser, par texte ou audio/vidéo, et même permettre le transfert de documents.

Pour chaque compte, il faudra également décider ou non de l’utilisation (on décoche « Activer ce compte ») si l’on ne souhaite pas l’utiliser, mais aussi de la connexion dès le lancement d’iChat (qui n’est pas obligatoire). Chaque compte est indépendant.

La rubrique Sécurité permet de n’autoriser que certaines personnes à vous voir et vous joindre. Par ailleurs, le fait d’utiliser un compte MobileMe permet d’activer le chiffrement des conversations. Ce chiffrement n’est possible qu’entre 2 comptes MobileMe (ayant tous les 2 activés le chiffrement). Il suffit de cliquer sur le bouton « Activer ». Toute conversation débutée sur ce mode se verra affublée d’un cadenas en haut à droite de la fenêtre.

2. Régler le comportement d’iChat.

Bien sûr, tout se passe dans les préférences, quelles que soient les réponses que vous auriez apportées à l’assistant de configuration initial. De haut en bas on trouve : L’affichage dans la barre de menu. Dès lors, vous pourrez visualiser votre état et le changer, afficher les listes de contacts, ou les choisir directement dans le menu.

La connexion/déconnexion peut être automatique au démarrage de l’application, et à sa fermeture. De la même manière, lorsque l’on s’éloigne de l’ordinateur, l’état peut directement basculer comme inactif. Enfin, il est bon de choisir le dossier qui va héberger les documents envoyés via iChat.

Ce panneau règle les couleurs des bulles et la police utilisée. Il est également possible de conserver systématiquement ( ou ponctuellement via le menu) une copie des conversations iChat. De même, on peut afficher la dernière conversation que l’on a eue avec le même contact. On peut choisir d’avoir une fenêtre pour plusieurs conversations ou bien une fenêtre indépendante pour chaque.

La rubrique alarme permet de définir des sons pour chaque action (mais on peut aussi tout désactiver.

La configuration des sources sonores et vidéo. N’importe quelle caméra reconnue par Mac OS X peut servir, comme un caméscope FireWire, une webcam (si elle est reconnue par iMovie, elle le sera par iChat) ou bien sûr les iSight (si un écran Apple équipé d’une iSight est branché, il sera proposé comme source).

Il est possible de modifier sa propre image. En appuyant sur la vignette on a le choix parmi certaines images déjà utilisées, mais aussi le chargement d’un cliché hébergé sur le disque dur, voire tout simplement de prendre un cliché via la caméra. Comme dans PhotoBooth, il est possible d’appliquer des effets.

3. La fenêtre des contacts.

La fenêtre de contacts (ou les fenêtres si plusieurs comptes) regroupe l’essentiel des informations. À la fois sur l’état (disponible, indisponible, voire non connecté) que l’on peut modifier et personnaliser, mais aussi sur les capacités de communication des contacts. Le petit rond lumineux indique les personnes qui sont actives et disponibles ou non. Si elles ne sont pas connectées, elles n’apparaissent pas.

L’icône caméra ou téléphone située face à leur image correspond à leur capacité de conversation. Par défaut, le format texte est disponible. S’il y a un téléphone, alors ils ne disposent que de l’audio. S’il y a une caméra, la vidéo est possible. Sa propre disposition répond aux mêmes caractères, en sachant que cet état de fait se modifie grâce au menu (il suffit alors de décocher les options.)

Les états sont personnalisables et une option pratique permet d’être connectée sans apparaître aux autres (invisible). Le fait d’être marqué comme indisponible est une simple indication, il reste possible d’être joint.

Si les contacts sont nombreux, il peut être plus facile de les regrouper en groupes grâce au menu Présentation > utiliser les groupes (notez la présence d’un groupe pour les déconnectés). Dès lors, on va créer des groupes et faire glisser les contacts dedans.

Enfin, le menu "Contacts" regorge d’options pour afficher la fiche du contact, bloquer, ajouter et ainsi de suite.

4. Créer une communication.

Pour appeler un contact, on sélectionne son nom puis l’icône correspondante au type de connexion souhaitée (audio/vidéo/texte ou partage d’écran.)

Une requête est envoyée au correspondant qui peut la refuser ou l’accepter.

a. Texte :

Les bulles se succèdent, comme sur Twitter, mais sans la limite de 140 caractères. Les smileys sont en petit nombre (il est possible d’en rajouter, mais ils ne seront visibles chez l’interlocuteur que s’il les a lui aussi installés).

En mode texte, on peut envoyer des images et des fichiers, soit en les faisant glisser sur le nom du contact dans la fenêtre des contacts

soit en les glissant dans la fenêtre de Chat (attention au poids pour cette méthode)

En cas de conversations multiples, si l’on a choisi l’option dans les préférences, on aura alors des onglets pour basculer d’une conversation à l’autre. Par ailleurs, une bulle signalera toute nouvelle réponse.

La fenêtre peut être customisée en faisant un clic droit dedans, pour ajouter par exemple une image de fond ou modifier l’aspect des bulles.

Les Salons sont des chats à interlocuteurs multiples. Ils sont en général hébergés par des serveurs. On les rejoint par le menu > Fichier > rejoindre un salon (il faut connaître le nom).

2. Audio et vidéo

Si l’interlocuteur n’est pas équipé, il est possible d’avoir une connexion vidéo ou audio unilatérale. Ceci se démarre dans le menu : Contacts > inviter à une conversation unilatérale

Sur iChat, on bénéficie de l'audio et de la vidéo (et parfois pas à notre avantage, sniiif... sniiif...)

En vidéo, on peut appliquer des effets en utilisant le bouton adéquat, mais aussi mettre le micro en pause ou passer en plein écran.
Le mode iChat Theater permet de faire visualiser un document ou un diaporama à son interlocuteur. Plusieurs moyens sont possibles : en glissant le document sur la fenêtre vidéo, on se voit proposer 2 options : l’envoi ou le partage.

Si l'on choisit le partage, la fenêtre affiche alors le document.

L’autre possibilité est d’utiliser le menu Fichier et choisir le mode iChat Theater. Pour le diaporama, on choisit l’album d’images, mais pas la musique.

La fenêtre affiche alors le diaporama, et l’on a quelques outils de contrôle.

3. Partage d’écran :

voir le chapitre adéquat.

Commentaires :

Laisser un commentaire à propos de cette page en cliquant ici

 

 

Bookmark and Share

Publicité :

Apple store :

MacWay :

RSS des offres de réductions MacWay

 

Twitter :

retrouvez aussi debutersurmac sur Twitter

twitter

Coup d'œil sur...


iChat

QUEL RÉSEAU?

AIM: pour dialoguer entre macs ou entre pc et mac (aim sur pc)
Bonjour, qu’est ce que c’est? un protocole en dehors d’internet, qui permet de dialoguer entre macs sur le réseau familial
Peut on dialoguer avec MSN? oui et non. Par le biais d’un serveur jabber, c’est possible. Il existe néanmoins d’autre logiciels plus conviviaux sans réglages laborieux.

 

QUEL MATERIEL POUR LA VISIO?

iSight: intégrée ou non

Camescope firewire: inutile d’essayer avec du matériel USB

Je peux réutiliser ma webcam PC? oui mais compatibilité à vérifier au cas par cas..

Où trouver une webcam compatible? Chez de nombreux vendeurs de matériels mac, on en trouve à des prix intéressants.

 

ET SI MON INTERLOCUTEUR N’A PAS DE WEBCAM?

Il suffit de sélectionner l’option “inviter à une conversation vidéo unidirectionnelle”(dans le menu “contact”, après avoir mis en surbrillance le correspondant): il vous verra, vous entendra, mais pas vous (sauf si il a un micro)