Logiciels de messagerie mail

Mail - Sparrow

Sparrow

fait le 7 avril 2010.

Mise à jour du 22/03/15: Google a racheté Sparrow et ne semble pas developper le logiciel.

A. Présentation rapide :

Son icône :

Sparrow

Qu'es-aco : Sparrow est un logiciel de messagerie minimaliste

Site de l'éditeur : Sparrow

Traduction : non

Interface :

B. Plus en détails :

À côté de Mail©, Outlook©, ou encore Thunderbird©, il existe quelques logiciels alternatifs de type minimaliste. Sparrow a fait beaucoup parler de lui à sa sortie (et même avant), car il s’inspire fortement de Tweetie sur le plan de l’interface, avec une bonne intégration des gestuelles en plus. Merci aux développeurs pour cette licence.

1. Configuration

Sparrow est désormais disponible sur le MacAppStore, avec une version Lite qui permet de tester ses fonctionnalités. La version 1.1 a ouvert le support des comptes IMAP, en plus de Gmail. Par contre, aucun support prévu pour les comptes POP.

message d’accueil

1. message d’accueil

Une fois le logiciel obtenu du MacAppStore, une fenêtre de bienvenue permet d’entrer sa première adresse de courrier. Si les comptes MobileMe et Gmail ne nécessitent pas de configuration, il faudra passer par le panneau « personnaliser » pour configurer les serveurs différents.

tout automatique pour MobileMe ou Gmail

2. tout automatique pour MobileMe ou Gmail

On peut regretter la non-importation automatique des réglages de Mail©, contrairement à ce que fait par exemple ©. Néanmoins, à part le serveur d’envoi et de réception, il n’y a pas grand-chose d’autre à indiquer, les ports sont scannés jusqu’à trouver le bon. Chaque étape doit être validée.

ou non.

3. ou non.

Une fois le premier compte créer, Sparrow s’affiche directement, et il faudra alors passer par le menu ou par les préférences pour ajouter des comptes. On découvre alors l’interface, fortement inspiré de Twitter. Sur la barre de gauche (Image 4 - 1), on dispose d’une icône par compte de courrier. Il suffit de cliquer sur l’un ou l’autre pour lui donner le focus. Chaque compte dispose de sa barre de catégorie (Image 4 - 2) : de haut en bas : boite de réception, favoris, envoyés, brouillons, corbeille et recherche. Un compteur indique l’existence de nouveaux messages, de brouillons ou de favoris. Les sections s’illuminent lors de leur sélection (comme ici la inbox). AU centre, les messages disposent de 2 lignes d’affichage, avec les renseignements essentiels: favoris, pièces jointes, et existence de réponses. Le volet de visualisation apparaît soit par un swippe à 3 doigts, soit par la pression du logo (Image 4 - 3). Enfin, la barre d’outils en haut (Image 4 - 4), permet la création d’un nouveau message, la réponse, l’archivage et la suppression.

interface

4. interface

Pour créer de nouveaux comptes, on passera donc par les préférences : il suffit de cliquer sur le bouton « plus » et de suivre les étapes précédentes.

Ajout de comptes

5. Ajout de comptes

La rubrique générale permet de configurer le client par défaut ainsi que le démarrage avec la session (Image 6 - 2), mais aussi l’icône du menu et/ou du Dock (Image 6 - 3) ainsi que les éventuelles notifications. Par défaut, Sparrow utilise un système sonore, ainsi qu’une notification Growl© (Image 6 - 1) qui affiche les nouveaux messages. En effet, l’icône du menu sert à masquer ou afficher la fenêtre principale de Sparrow, mais affiche également le nombre de nouveaux messages.

Préférences principales

6. Préférences principales

Sparrow utilise les gestuelles, mais dispose également de raccourcis clavier paramétrables dans la rubrique « avancée » (Image 6 - 4). Il sera possible d’utiliser également les raccourcis de Gmail (Image 6 - 5), de relever uniquement à la demande (Image 6 - 7), ou encore de désactiver la réponse rapide (voir plus loin) (Image 6 - 6).

 

Chaque compte pourra se voir attribuer une seule signature automatique rudimentaire (pas d’image), et le logiciel gère également les alias. Enfin, on peut déterminer avec précision les dossiers qui vont servir de réceptacles aux différentes catégories (Image 7 - 4). Les comptes IMAP permettent d‘activer ou non certains dossiers (Image 7 - 1) (voire d’en créer) (Image 7 - 2) alors que sur Gmail, on disposera des labels (Image 7 - 3).

les dossiers IMAP (1)

les dossiers IMAP (2)

les dossiers IMAP (3)

7 : les dossiers IMAP

2. Réception

Lors de la réception d’un message, Sparrow affiche donc (selon les réglages), un badge sur l’icône, y compris sur le menu, ainsi qu’une notification Growl, malheureusement limitée.
Un clic sur la notification ouvre directement une fenêtre de visualisation indépendante. Sinon, on utilisera l’icône du menu pour afficher l’interface. Les comptes concernés se voient attribuer un petit nombre peu visible et il est dommage que la fenêtre ne s’ouvre pas directement sur le compte qui a reçu le message. Pour visualiser le message en totalité, on utilisera le swippe horizontal droit, ou alors le double-clic. Il est regrettable que le message ne soit pas systématiquement

Réception

8. Réception

Lorsque l’on est en affichage simple, il faut pour cela faire un clic droit sur le courriel pour le marquer comme lu/non lu, le supprimer, le reconnaître comme un SPAM, ou comme un favori. Il sera également possible de le déplacer (Image 9 - 3). On peut filtrer l’affichage selon la boite de réception ou uniquement les non lus (Image 9 - 1). Pour naviguer entre les messages, on utilisera le défilement à deux doigts vertical. Si l’on sélectionne plutôt un compte dans la barre de gauche, alors le swippe vertical va permettre de naviguer entre les comptes, à la manière de Twitter.

 9. utilisation de l’affichage minimal.

La fonction de recherche se fait compte par compte (image 10 - 1), mais on peut tout de même filtrer selon quelques critères (image 10 - 2). On regrettera cependant l’absence de recherche globale.

recherche

Image 10. recherche.

Sparrow intègre de façon systématique les conversations. Ainsi, chaque message se voit comptabilisé (Image 11 - 1). En affichant le volet de droite, on verra donc tous les messages composant l’échange (Image 11 - 1 en bas). Lorsque l’on est sur Gmail, on pourra attribuer des labels (Image 11 - 2), alors que sur l’IMAP, le bouton sera remplacé par « Move to ». Les déplacements ne sont possibles qu’au sein d’une seule et même boite, puisque l’on ne dispose pas de la boîte de réception unifiée. Le bouton de réponse dispose des options du clic droit (Image 11 - 3). Par ailleurs, on peut afficher les renseignements complets du message en (Image 11 - 4). Une fois le courrier affiché, il sera également possible de sauvegarder toutes les pièces jointes (Image 11 - 6), de le transférer (Image 11 - 5) ou d’y répondre (Image 11 - 6.). Enfin, la recherche devient active (Image 11 - 7).
La sauvegarde des pièces jointes se fait dans le dossier « téléchargement » du Mac, dans un sous dossier au nom du compte de courrier, ce qui est un peu atypique. Le glisser-déposer sur le bureau reste possible.

affichage et options

11. affichage et options

3. Envoi et réponse

réponse rapide

12. réponse rapide

Sparrow permet de répondre de façon particulièrement rapide grâce à la fonction bien nommée « réponse rapide » ! Ici, pas de nouveau message, un simple pop up s’ouvre permettant de taper du texte, et d’envoyer, sans plus de fioritures (Image 12 - 2). Pour activer cette fonction, un appui bref sur le bouton de réponse (Image 12 - 1). Il sera possible de transformer ce pop up en fenêtre complète (Image 12 - 3), ou de l’envoyer sans plus attendre (Image 12 - 4).

La fenêtre de nouveau message est, elle, plus classique, avec des options de formatage (Image 13 - 5), y compris les listes à puces, l’ajout de liens, mais aussi de pièces jointes (Image 13 - 1), et les gestions des citations (Image 13 - 6). Sparrow puise dans le carnet d’adresses (Image 13 - 2) et permet à tout instant de changer d’adresse d’expédition (Image 13 - 4). Pour finir, il sera possible d’enregistrer comme brouillon ou d’envoyer (Image 13 - 3).

nouveau message

13 : nouveau message

4. Conclusion

Sparrow est une alternative intéressante pour qui a besoin d’avoir ses messages en permanence, sans s’encombrer de Mail©. L’affichage minimaliste, les panneaux à coulisse et les gestuelles le rendent convivial et rapide à prendre en main. Il dispose de raccourcis de fonction bien pratiques comme la réponse rapide, mais manque encore de quelques fonctions pourtant utiles comme le fait de marquer les messages comme lus automatiquement, les fonctions d’import des réglages, ou une recherche globale.

Commentaires :

Laisser un commentaire à propos de cette page en cliquant ici

 

Bookmark and Share

Publicité :

Apple store :

MacWay :

RSS des offres de réductions MacWay

 

Twitter :

retrouvez aussi debutersurmac sur Twitter

twitter